Côte d’Ivoire

 

1- Introduction

2- Informations de base

Chef de l’État : SEM Alassane Ouattara (voir photo)

Capitale : Yamoussoukro

Devise : Union – Discipline – Travail

Superficie : 322,462 Km2

Indépendance : 7 Août 1960

Langue officielle : français

Monnaie : Franc CFA (XOF)

Heure : GMT (UTC +0)

Indicatif Tél. : +225

3- Société et économie

La Basilique Notre Dame de la Paix à Yamoussoukro (capitale politique)
www.axl.cefan.ulaval.ca/index.html

Au niveau culturel, la Cote d’Ivoire compte quatre (4) grands groupes ethniques :

–Le groupe Mandé : On distingue deux sous groupes :

Les Mandé du nord localisés dans le nord-ouest et nord-est du pays, ce groupe, appelé aussi mandingue, compte surtout les Malinké, les Bambara, les Dioula, les Foula, etc.

Les Mandé du sud qui comprennent l’ethnie Dan (Yacouba) qui réside dans la zone montagneuse du pays à l’ouest, et les ethnies Gagou, Gouro etc. dans le centre-ouest. 

–Le groupe Krou : au centre-sud et au sud-ouest résident les Krou ou Magwé, la principale population de cet ensemble ethnique étant les Bété. 

–Le groupe Gour (voltaïque) : dans le nord et le nord-est, ce groupe constitue l’un des plus anciens peuples du pays, avec les Sénoufo, les Lobi, les Koulango etc. 

–Le groupe Akan : à l’est, au centre et au sud-est se trouvent les Akan, l’ethnie la plus nombreuse, et que l’on divise en Akan du Centre (principalement Baoulé), en Akan frontaliers (Agni et Abron) et en Akan lagunaires (Ebrié, Abouré, Adioukrou, Appolloniens, etc.)

Le pays compte une soixante de langues vernaculaires dont le Baoulé et le Dioula, majoritaires. Voir carte.

La Côte d’Ivoire est le pays du mythique groupe musical Magic System (illustration), de la méga star du reggae Alpha Blondy (illustration) et de l’international footballeur Didier Drogba (illustration).

Au niveau économique, la Côte d’Ivoire est la deuxième puissance économique de l’espace Cedeao après le Nigeria. C’est le premier producteur mondial de cacao (illustration) avec plus de 1 800 000 tonnes /an. Le pays est aussi le premier producteur mondial de noix de cajou et de noix de cola.

Au niveau touristique, nous avons l’historique ville de Grand-Bassam (illustration) classée au patrimoine culturel de l’Unesco en 2012. La Réserve naturelle intégrale du mont Nimba (1981) (illustration), le Parc national de Taï (1982) et le Parc national de la Comoé (1983) sont aussi classés au patrimoine naturel de l’Unesco. La capitale politique Yamoussoukro avec son auguste Basilique constitue aussi une destination touristique très prisée.

Au niveau gastronomique, les spécialités culinaires reflètent la richesse de la diversité culturelle. Les Akan du centre et de l’est raffolent du Foutou (illustration). Les Akan du sud (les lagunaires) consomment passionnément le Foufou (illustration) et l’Attiéké (illustration). Les peuples du Nord (Mandé du Nord et Voltaiques) apprécient le Kabatô (illustration). Les peuples de l’ouest adorent le riz local accompagné de sauce graine et de sauces à base de feuilles (illustration).  Rappelons que l’Attiéké  est une spécialité typiquement ivoirienne. C’est le mets le plus exporté de la Côte d’Ivoire (illustration). Il est consommé avec du poisson ou du poulet (frit, braisé ou en soupe). L’Alloco (illustration) est aussi un plat bien apprécié (fait de petites tranches de banane plantain frites).

Abidjan, la capitale économique surnommée « la Perle des Lagunes »